GLYPHOSATE L’IMPOSSIBLE DÉBAT

INTOX, MENSONGES ET BILLETS VERTS

Télécharger la préface du Dr Jean-Daniel Fleysakier
du livre Glyphosate l’impossible débat

Préface

« Glyphosate » : c’est incontestablement le mot du moment, présent dans toutes les conversations, qui s’invite aux repas en famille ou au café entre amis. Si tout le monde en parle, la majeure partie de celles et ceux qui l’emploient ne savent cependant pas ce qu’il recouvre et quel est son usage.

Aux yeux de ses détracteurs, le glyphosate, cet herbicide total, porte, telle une flétrissure, trois marques d’infamie : avoir été commercialisé par Monsanto, avant de tomber dans le domaine public ; avoir été classé en 2015 par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) dans la catégorie des « cancérogènes probables » ; enfin, étant donné son utilisation sur les cultures transgéniques résistantes à cette matière active, connoter directement « l’enfer des OGM ».

Dans ce livre, Gil Rivière-Wekstein analyse les raisons pour lesquelles il est désormais quasiment impossible d’avoir sur le sujet du glyphosate – comme sur les OGM, d’ailleurs – un débat serein et raisonné. On sait depuis longtemps que le monde industriel, qu’il s’agisse de l’agrobusiness ou de Big- Pharma, n’est pas peuplé d’anges ni de spécialistes des actions à but non lucratif. Et sur ce point, personne n’est dupe. Mais ce que nous révèle cette enquête, c’est que les fameux lobbys ne sont pas l’apanage du monde industriel.

Il existe en effet également de puissants groupes d’intérêts parmi les opposants aux industriels. Ces lobbys – puisqu’il faut bien les appeler ainsi – se présentent comme des défenseurs de l’environnement, des ennemis de la malbouffe, et se revendiquent du côté des citoyens. Mais qu’on ne s’y trompe pas : certains d’entre eux se soucient peu de nous aider à nous forger une opinion, ni de nous faire bénéficier des connaissances de leurs experts pour réduire nos incertitudes et nous permettre ainsi de faire des choix plus éclairés. Ils ont choisi le marketing de la peur. Choisi d’imposer leurs opinions – voire leur idéologie –, dans un but qui n’est pas vraiment désintéressé. On lira pour s’en convaincre le chapitre consacré aux avocats américains et au juteux business que le glyphosate a généré chez eux. Cependant, ne pas emboîter le pas de ces groupes d’intérêts et de leurs relais médiatiques, c’est aujourd’hui l’assurance d’être voué aux gémonies, voire accusé de « rouler » pour Monsanto…

Pourtant, au contraire des religions, la science ne vit pas de dogmes, mais d’hypothèses que les chercheurs s’attachent à confirmer ou à infirmer. Et, au contraire d’un certain microcosme médiatique actuel, la science ne vit pas de conflits de personnes ni de certitudes, mais se nourrit de doutes, dans un monde où les mots « toujours » et « jamais » n’existent pas, contrairement à la politique et à l’amour.

À cet égard, le livre de Gil Rivière-Wekstein, qui ne cherche nullement à convertir qui que ce soit à une forme d’opinion qui serait la seule « vérité », mérite d’être lu, pour nourrir sa réflexion d’éléments nouveaux, encore ignorés du grand public.

Dr Jean-Daniel Flaysakier


Dr Jean-Daniel Flaysakier

Jean-daniel-flaysakier
Dr Jean-Daniel Flaysakier

Jean-Daniel Flaysakier est médecin, diplômé de la faculté de médecine de Tours et titulaire d’un Master of Science en épidémiologie de l’université de Harvard, à Boston. Rédacteur en chef adjoint sur France 2, il a longtemps fait partager aux téléspectateurs ses connaissances dans le domaine de la santé, tenant notamment pendant six ans la chronique santé de « Télématin ». Il se consacre actuellement à la cancérologie.