Agriculteurs et FDSEA35 étaient présents au Grand-Fougeray (Ille-et-Vilaine), lundi 10 mai 2021, pour expliquer leur combat contre l’interdiction du glyphosate, prévue d’ici 2022.

Alors que son interdiction est prévue en France d’ici 2022Thierry Moreau, agriculteur au Grand Fougeray (Ille-et-Vilaine)Gil Rivière-Wekstein, journaliste agricole et Christian Mochet, responsable environnement de la FDSEA (Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles) veulent maintenir l’homologation du glyphosate

Réunis sur la parcelle de l’agriculteur, qui en utilise, ils ont pris la parole, tour à tour, ce lundi 10 mai 2021, pour défendre la molécule rendue célèbre par l’herbicide Round Up.

« Manipulation de l’opinion publique »

Journaliste agricole depuis 20 ans, Gil Rivière-Wekstein s’intéresse depuis 2015 au glyphosate. « Tout le monde a en tête l’association « glyphosate – cancer ». Je voulais comprendre pourquoi, ainsi que le désarroi des agriculteurs qui eux ne comprennent pas pourquoi on veut leur retirer l’un de leurs principaux outils », raconte-t-il.

Après cinq ans d’enquête, l’avis de Gil Rivière-Wekstein, qui en a fait un livre, est plus que tranché : « C’est la plus grosse manipulation de l’opinion publique que je connaisse », assène-t-il. 

Copie écran de l’article paru dans l’Éclaireur
Les agriculteurs et FDSEA35 militent contre l’interdiction du glyphosate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.